Charlotte OC

Grande Halle de la Villette, 2014

Il y a quelque chose d’une grande prêtresse dans la gestuelle de Charlotte OC, qui semble vouloir invoquer les fantômes du passé quand elle interprète ses chansons. Pourtant côté musique on est plutôt dans l’ultra-moderne, une pop électronique qui s’inspire du dancefloor, qui évoque autant la sensualité exacerbée de Lana Del Rey que la pop théâtrale de Kate Bush ou Bat For Lashes. Son tout premier EP, Colour My Heart, est sorti en fin d’année dernière et depuis la jeune femme anglaise d’origine malawite, indienne et irlandaise prépare activement son premier album. Sur scène on la dit autoritaire et captivante, espérons qu’elle en profite pour dévoiler les titres du disque qui la mènera au sommet.

Page Facebook de Charlotte OC

Pitchfork Music Festival Paris 2018

Created with Sketch.
Created with Sketch.