Grande Halle de la Villette, 2014

Depuis deux ans la pop scandinave vit une seconde jeunesse, portée par une nouvelle génération qui vénère Robyn autant qu’ABBA et la scène électronique underground. Au milieu des Elliphant, Icona Pop, Kate Boy, Beatrice Eli, Niki & The Dove et compagnie, s’il y en a bien une qui sort du lot, c’est la Danoise . Révélée l’année dernière par l’excellent single “Pilgrim”, vite comparée à Grimes et facile à repérer pour son attitude de punkette survitaminée et sa longue natte dont elle semble fouetter l’air, Karen Ørsted a depuis pu faire mûrir sa musique jusqu’au premier album, le pétaradant No Mythologies to Follow. Entre temps elle s’est retrouvée un parrain de prestige, monsieur Major Lazer, Diplo, qui lui offre le guerrier “XXX 88”. Si vous en avez marre de la pop fragile et des petites voix fluettes ou minaudeuses, les high kicks distribués par avec ses instrumentations belliqueuses et sa voix sportive et capable de mille pirouettes devraient vous redonner confiance. Et rien que ses mouvements de cheveux devraient enflammer la foule sans mal.

Page Facebook de Mø

Pitchfork Music Festival Paris 2018

Created with Sketch.
Created with Sketch.