The Knife

Thursday 31 October

C’était l’évènement de ce premier semestre 2013, le duo suédois The Knife est revenu après 7 ans d’absence et sans prévenir. Karin et Olof Dreijer, sœur et frère à la ville, ont influencé toute une génération de jeunes groupes électro-pop avec leurs ambiances chamaniques et menaçantes et leur culte du mystère qui ne trouve d’égal que chez nos Daft Punk nationaux. Perdus depuis 2006 et l’inoubliable Silent Shout, le groupe s’est fait rare (un album solo de Karin sous le pseudo Fever Ray, un opéra étrange en hommage à Darwin) mais le mythe a gonflé. Leur retour en fanfare et toujours masqué avec l’album Shaking The Habitual a magnifié leur art : inquiétant, avant-gardiste et plongé dans une transe inaltérable. Pour leurs rares mais toujours précieuses performances scéniques, la claque est la même. Un show révolutionnaire qui mêle danse, musique et théâtralité outrancière, et repousse les limites du live traditionnel. Plus qu’un simple concert, une prise de position, une déclaration artistique totale et inratable.

The biggest surprise of the first half of the year was the unexpected return of the Knife, after a 7 year absence. The brother/sister duo Karin and Olof Dreijer have influenced a whole generation of electro-pop bands, with their dangerous, shamanic ambiances, and their dedication to mystery, only equalled by our own Daft Punk. Despite an almost total lack of exposure since 2006’s Silent Shout (one solo album by Karin as Fever Ray, and one strange opera in homage to Darwin), their legend has not ceased to grow. Their triumphant, but still masked, return with Shaking the Habitual has magnified their strengths: dark, menacing, avant-garde, and ever in the clutches of trance states. Their preciously rare concerts are just as mind-blowing: a revolutionary show blending dance, music, outrageous theatre, forever setting new limits for live performances. More than a simple concert, a statement, an artistic declaration of faith.